Dans quelles conditions peut-on faire un feu de cheminée chez soi ?

La conception d’un feu de cheminée exige une notion élémentaire à savoir. Où que vous viviez en France, vous devez remplir les conditions conformes à la réglementation en vigueur.

Vous vivez en îles-de-France ou dans les autres régions

Un feu de cheminée à foyer ouvert ou fermé est une possibilité autorisée. C’est donc souhaitable si vous le concevez seulement à titre de plaisance. Toute la famille peut en goûter la présence sans risque. Il suffit que vous vous teniez compte des précautions présentées dans cet article. En outre, il n’y a aucun mal à imaginer si la conception a aussi pour but de compléter ce qui est encore manquant dans le foyer : par exemple la nécessité de complément de température ambiante ; l’exigence de préparation d’un mets. Quand même, quelles soient les décisions prises, il vous est toujours conseillé de se conformer aux normes prédites par le règlement de copropriété ou à l’arrêté municipal  

Les précautions à prendre

Avoir du feu à la maison sans précaution préalable, c’est vraiment un accueil de danger adressé à tout intéressé désirant l’installer. Concentrez alors votre attention sur le feu. Veillez à ce que vous installiez une grille de protection à proximité de l’emplacement pour éviter tout accident imprévu. Que personne ne jette quelque chose dans le feu pour éviter le pétillement. De plus, débarrassez les alentours de toute trace d’objets sensibles à la flamme pour vous passer de la catastrophe. On peut en citer pour exemple : le pétrole et ses dérivés, tout objet en tissu, les rideaux. Aussi, qui dit « feu», dit « flamme et fumée ». Ici, ce sont l’idée d’incendie et celle du problème d’aération qui sont simultanément mises en relief. En bref, vous devez veiller sur tout ce qui environne l’installation.

Les soins à effectuer

Selon la réglementation en vigueur, vous avez intérêt à opter pour le combustible à utiliser, de préférence pour le bois sec. Quand même, passez-vous des bois peints ou cirés, autrement vous risquez de polluer l’environnement ambiant. Après utilisation, la cheminée nécessite un entretien régulier. Débouchez-la alors tout en déblayant les résidus cumulés sous forme de cendre. Pour être optimiste, au lieu de vous en débarrasser futilement, pourquoi ne pas le recycler pour devenir de l’engrais pour le jardin ? Le soin suivant consiste à nettoyer la cheminée de toute souillure à l’intérieur afin de pouvoir l’utiliser encore et de la préserver plus longtemps. Si c’est possible, appelez un professionnel pour s’acquitter du ramonage conformément aux règles locales. À signaler que l’utilisation des feux de cheminée ouverts considérés comme chauffage principal n’est du tout conforme à la loi en vigueur.

La cheminée suspendue, une alternative moderne
Cheminée électrique : avantages et inconvénients